La dysfonction érectile – solutions

dysfonction érectile

dysfonction érectile

La dysfonction érectile (également appelée impuissance sexuelle) est définie comme une impossibilité persistante – voire permanente – à maintenir une érection en vue d’un rapport sexuel complet et satisfaisant pour l’un et l’autre partenaire.

Les hommes de tous âges peuvent être sujets à des pannes occasionnelles et brèves dont les causes sont nombreuses et diverses (stress, tension, fatigue, tabac, prise d’alcool excessive, nouvelle partenaire) mais on parle de dysfonction lorsque ces pannes sont répétées et/ou continues et durent depuis plus de 6 mois.

Dans la vie de couple, une sexualité satisfaisante joue un rôle tout aussi important pour le bien-être et l’équilibre que d’autres satisfactions familiales, sociales ou professionnelles. Devenue un des motifs de préoccupation et de consultation de plus en plus fréquent tant en médecine générale qu’en urologie, la dysfonction érectile fait intervenir une constellation complexe de phénomènes tant physiques que psychologiques.

Selon de récentes statistiques, 5 hommes sur 10 ont ou auront au cours de leur vie des problèmes de dysfonction sexuelle partielle ou totale.

  • Les troubles de l’érection et la vente de produits sensés les traiter sont en augmentation constante depuis des années.
  • Des observations faites en milieu hospitalier stipulent que les niveaux de testostérone et la qualité du sperme ont chuté dans la population masculine de plus de 20 % depuis 1987.
  • Les problèmes d’impuissance concernent aujourd’hui des hommes de plus en plus jeunes.
  • D’une manière générale, l’on peut dire que la dysfonction érectile touche ou va toucher la moitié de tous les hommes âgés de 40 à 70 ans.

Dans le monde, actuellement, 150 millions de personnes sont touchées par la dysfonction érectile.

Mais moins de 10 % des hommes qui auraient besoin d’une aide médicale vont consulter un médecin. Les causes en sont diverses : peur de parler, de ne pas être écouté, de consulter pour rien ou qu’il n’existe aucun traitement. D’ailleurs, il faut bien avouer que tous les médecins ne sont pas prêts ou préparés à gérer ce problème.

On n’insistera jamais assez sur le fait que la sexualité faisant partie intégrante du couple, ce sont les deux partenaires qui seront affectés en cas de problème dans ce domaine.

En effet, bien souvent, la femme subit les modifications d’humeur de l’homme liées à des sentiments de dévalorisation, de honte, de frustration et de culpabilité. Les angoisses de la performance ainsi que la crainte de l’échec sont donc à l’origine d’une perte des moments d’intimité.

L’érection, comment ça marche (quand ça marche) ?

Une érection normale résulte d’une interaction harmonieuse entre des facteurs psychologiques et physiologiques. Ces derniers nécessitent un fonctionnement correct des vaisseaux sanguins, des transmissions nerveuses intactes et la présence d’hormones particulières.

Le début d’une érection est provoqué au niveau d’une zone très spécifique du cerveau (l’hypothalamus) par une stimulation érotique qui peut être visuelle, tactile ou olfactive ou bien due à des pensées. Des influx nerveux parviennent alors aux organes génitaux, ce qui enclenche un processus biologique et biochimique (libération d’oxyde nitrique, NO) qui provoque le gonflement et la rigidité du pénis.

La dysfonction érectile : les traitements.

Depuis plusieurs années maintenant, on sait que la dysfonction érectile est dans la plupart des cas (80 %) un phénomène organique dont les causes sont bien réelles et physiques (par exemple athérosclérose, hypertension artérielle, diabète, tabagisme, maladies cardiovasculaires, médicaments antihypertenseurs ou antidépresseurs, etc.) et que le trouble psychique ne s’installe que secondairement.

C’est pourquoi Viagra, Cialis ou Lévitra sont très efficaces lorsque ces pilules sont prescrites à bon escient. Un bilan médical complet est donc impératif en début de traitement. On peut aussi choisir une solution naturelle, comme le Prosextim de SuperSmart. Dans tous les cas, ces remèdes permettent de traiter près de 70 % des dysfonctions érectiles, toutes causes physiques confondues.

Mais une perte d’érection ou tout autre trouble sexuel même momentané conduit très rapidement à une perte de l’estime de soi avec sentiment de culpabilité et dévalorisation, ce qui provoque souvent une crise existentielle entraînant un cercle vicieux diabolique et destructeur. Un suivi psychologique est donc fortement conseillé (de préférence avec la participation de la partenaire) pendant que les troubles sont pris en charge par un médecin et même encore un certain temps après guérison totale des symptômes physiques. La thérapie visera alors, en conjonction avec le traitement pharmacologique, à améliorer autant que possible l’estime de soi et la relation de couple grâce à des consultations chez un(e) psychosexologue.

Si vous préférez commencer par utiliser des traitements naturels, vous trouverez également des conseils très pertinents dans ce livre :

Combattre l'impuissance

Cliquez sur l’image pour accéder aux informations et à une vidéo qui explique des techniques peu habituelles pour obtenir naturellement des érections plus fréquentes, fortes et durables.

Be the first to comment on "La dysfonction érectile – solutions"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*