Une cigarette ? Non merci !

santejeunesse.com

non_merci_pas_de_cigarette

En fait, lorsqu’on se pose la question de savoir ce qui est le plus nocif dans la cigarette, on ne sait pas vraiment si c’est :

    • l’acétaldéhide,
    • l’acroléine,
    • l’acétone,
    • le diméthylnitrosamine,
    • le naphtalène,
    • la nicotine,
    • la naphtylamine,
    • le méthanol,
    • le pyrène,
    • le cadmium,

    • le monoxyde de carbone,
    • le benzopropène,
    • le chlorure de vinyle,
    • le mercure,
    • l’acide cyanhydrique,
    • la toluidine,
    • l’ammoniac,
    • l’uréthane,
    • le phénol,
    • le butane,
    • la dibenzacridine,
    • le toluène,
    • l’arsenic,
    • le radon,
    • le polonium,
    • le styrène,
    • le dichlorodyphényltrichloroéthane (DDT),
    • les goudrons
    • ou le plomb.

    On ne sait pas.

    Ou alors ça serait peut-être le benzène, les nitrozamines, le formaldéhyde ou le cyanure d’hydrogène contenus dans la fumée. Il faudrait demander aux fumeurs passifs ce qu’ils en pensent, notamment les enfants.

    Arrêter la cigarette, mais pourquoi donc ?

    Toujours est-il que si l’on vous disait avec certitude que la prochaine cigarette serait celle qui déclencherait chez vous une maladie grave telle que bronchite chronique, emphysème, cancer ou maladie de cœur, peut-être que vous refuseriez de la fumer, n’est-ce pas ?

    A moins que vous ne soyez totalement accro et en totale dépendance vis-à-vis de ce poison, le nombre impressionnant de recherches et de statistiques produites sur les effets néfastes de la cigarette sur la santé sont clairs et seraient à coup sûr susceptibles de vous faire entendre raison : un fumeur a seulement 50 % de « chances »… de mourir d’autre chose !

    C’est donc comme jouer à la roulette russe avec une balle sur deux dans le revolver. Brrrrr !

    De plus, mourir à cause de la cigarette arrive bien souvent beaucoup plus tôt que prévu et c’est généralement précédé de plusieurs années d’une très pauvre qualité de vie.

    Arrêter de fumer ? OK, j’arrête quand je veux.

    Non, c’est faux. Car les raisons pour lesquelles on fume ne sont pas seulement dépendantes de votre volonté car alors ce serait facile d’arrêter de fumer, il suffirait de le vouloir. Mais la nicotine et ses copains contenus dans la cigarette ont créé chez le fumeur une accoutumance physique et une dépendance psychologique dont on ne peut se débarrasser en utilisant seulement son mental.

    Arrêter de fumer grâce à l’hypnose

    La bonne façon d’arrêter de fumer, ce n’est pas de lutter contre votre irrépressible envie de cigarette à force de volonté, mais de faire en sorte que votre subconscient travaille dans la même direction et dans le même but que votre conscient afin de vous conduire à arrêter de fumer sereinement.

    arreter-de-fumer-mike

Be the first to comment on "Une cigarette ? Non merci !"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*