Il n’y a pas d’âge pour parler d’amour (ou de sexualité)

amour

Vieux zamants zamoureux

Enfin le tabou de la sexualité des seniors est levé ! Il était temps car les seniors sont en forme et le prouvent facilement… même au lit ! En effet, 90% des seniors en couple âgés de plus de 50 ans déclarent avoir eu des relations sexuelles au cours des 12 derniers mois et 34% disent que leur vie sexuelle s’est améliorée depuis qu’ils ont 60 ans !

Et tant mieux pour eux car faire l’amour permet de ralentir le vieillissement et surtout de mieux vieillir, c’est-à-dire de rester en bonne santé physique et mentale.

Quand on est senior, la sexualité est très souvent plus réfléchie qu’à l’adolescence car la communication est meilleure entre partenaires. L’acte sexuel peut ainsi durer plus longtemps, rendant le plaisir plus important.

Il semble qu’à un certain âge, notamment après la ménopause, ce sont les femmes qui sont plus désireuses de vivre de nouvelles expériences sexuelles avec leurs conjoints.

Jules Michelet écrivit à ce propos : « Il n’y a pas de vieille femme. Toutes, à tout âge, si elle aime et si elle a bon cœur donne à l’homme le moment de l’infini. »

Il n’y a pas que le sudoku dans la vie.

Le sexe aussi, c’est bon pour le cerveau. Après les mots croisés ou les jeux d’intelligence, une nouvelle étude britannique parue dans The Journal of Gerontology affirme que le maintien d’une activité sexuelle régulière après 50 ans permet de maintenir les performances du cerveau. Les chercheurs en neurosciences veulent analyser l’influence que peuvent avoir certaines substances chimiques, notamment la dopamine et l’ocytocine sur ce phénomène. De plus, au cours de cette étude, les personnes qui ont affirmé avoir une activité sexuelle au moins une fois par semaine sont aussi celles qui avaient l’expression verbale la plus fluide et la meilleure capacité à se représenter leur environnement dans l’espace, démontrant ainsi des capacités cognitives intactes.

Que des avantages !

Donc, faire l’amour rend plus heureux mais, selon une autre étude, de l’Université du Colorado celle-ci, ce qui nous procure encore plus de plaisir, c’est de savoir que notre activité sexuelle est plus régulière et plus performante que celle des autres car, qu’on le veuille ou non, sur ce plan, nous nous comparons toujours un peu avec les amis, les voisins, la famille, etc.

Mais surtout, selon les dernières données sur le sujet, une sexualité épanouie augmenterait la durée de la vie ! En effet, un homme âgé de 60 ans et plus qui aurait au moins deux rapports sexuels par semaine verrait son espérance de vie augmenter de 50%. Certains pourraient ainsi gagner jusqu’à 10 ans !

A bon entendeur…

Ainsi, nous devrions prêter davantage attention au fait que l’activité sexuelle continue d’être une possibilité à un âge avancé car c’est un facteur très important du bonheur personnel et de la satisfaction émotionnelle et physique des deux conjoints ainsi que de leur qualité de vie.

Ils sont d’ailleurs en pleine possession de leurs moyens, puisque seulement 13,3% des seniors ont déjà testé les pilules bleues ou leurs équivalentes. Les autres (59%) l’affirment sans complexes : ils y penseront peut-être, mais… quand ils seront vieux, pas avant !

Be the first to comment on "Il n’y a pas d’âge pour parler d’amour (ou de sexualité)"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*