Le syndrome du canal carpien

canal carpien

Le syndrome du canal carpien

Une douleur lancinante du poignet accompagnée d’un engourdissement ou de fourmillements dans le pouce et les trois premiers doigts fera penser aux symptômes classiques du syndrome du canal carpien, d’autant plus si la douleur irradie dans l’avant-bras et se propage jusqu’au cou et aux épaules.

Il faudra alors consulter un médecin qui posera le cas échéant un diagnostic exact après avoir effectué quelques tests.

Des mouvements répétitifs de la main sont en général la cause de l’inflammation des tendons qui constituent avec le nerf médian le canal carpien (appelé aussi tunnel carpien). Lorsque les tendons sont enflammés, ils enflent et compriment le nerf médian. Cette inflammation et cette compression provoquent la douleur, les fourmillements et bien souvent une perte de force musculaire dans la main.

Cependant, si la douleur apparaît brusquement dès le départ depuis la main jusqu’à l’épaule, une visite chez un ostéopathe pourrait s’avérer utile car le nerf médian parcourt tout le bras et de ce fait, pourrait être comprimé à un autre endroit que le poignet.

D’autres causes du syndrome du canal carpien peuvent être : le surpoids, la contraception orale, la grossesse et l’arthrite rhumatoïde, entre autres. Dans 6 cas sur 10, on constate également une hypothyroïdie.

Conseils pour soulager le syndrome du canal carpien

– Dans la journée, servez-vous d’une compresse réfrigérante ou de quelques glaçons enveloppés dans une serviette pour entourer votre poignet. Le froid atténuera rapidement l’inflammation. Vous pourrez bien sûr répéter l’opération autant de fois que nécessaire.

– La chaleur pourra également vous soulager car c’est un bon relaxant musculaire. Le soir, un peu avant de vous coucher, trempez vos mains et vos avant-bras dans de l’eau chaude pendant un petit quart d’heure.

– Si vous êtes réveillé par la douleur durant la nuit, c’est que pendant votre sommeil, vous avez inconsciemment fléchi votre poignet dans une position inadéquate. Dans ce cas, il vous faudra porter une attelle qui fixera votre articulation dans une position optimale. De préférence, il faudrait que cette attelle soit confectionnée sur mesure par un spécialiste (votre médecin ou votre kinésithérapeute, par exemple) d’autant plus si vous devez la porter aussi durant la journée en cas d’activité qui exigerait des mouvements répétitifs de la main.

Les remèdes naturels qui soulagent le syndrome du canal carpien

– Les huiles essentielles anti-inflammatoires les plus indiquées dans ce cas sont la gaulthérie couchée (ou wintergreen) associée à l’eucalyptus citronné (eucalyptus citriodora), le tout dilué dans une huile végétale stable comme celle d’arnica (arnica montana) par exemple. 10 ml de chaque dans un flacon de 30 ml à faire préparer en pharmacie. Faire un massage très doux sur la partie endolorie, matin et soir.

Les solutions médicales

En cas de violentes douleurs ou de douleurs persistantes, le médecin pourra envisager d’effectuer des infiltrations de corticoïdes retard, mais trois au maximum à cause des effets secondaires, chacune soulageant les douleurs pendant une durée d’environ trois mois.

En cas d’échec de tous ces traitements, il faudra passer par la chirurgie, indiquée dans les formes sévères. Réalisé sous anesthésie locale et généralement en vingt minutes maximum, ce traitement consiste à sectionner le ligament annulaire et à explorer superficiellement le nerf. Pour cela, on pratique une courte ouverture dans la paume de la main, mais une chirurgie endoscopique est maintenant souvent pratiquée. Après l’opération, on conseille de mobiliser la main et le poignet le plus rapidement possible. Toute gêne et toute douleur disparaissent après un mois environ.

Be the first to comment on "Le syndrome du canal carpien"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*